Aller au contenu principal
INNOVATION DIGITAL LEARNING ABILWAYS FAIT SA COM'

L’apprenant du futur


Partager

 

23 juin 2028

Il est 14h ce vendredi 23 juin 2028. Abel pensait partir en week-end pas trop tard. Pas de chance, sa chef (sympa, mais légèrement dictatoriale sous pression) lui demande de rédiger un article pour le Blogship de l’entreprise. Objectif : « + de 100.000 ‘I love it’ dans le week-end ». Abel comprend : il doit assurer. Mais il est Chief Blogship officer, pas écrivain !

14h10 : après avoir bu son café, Abel dicte quelques idées à son OVNI (Online Virtual Navigator Intelligence) avant de lui lancer, agacé, « trouve-moi une formation aux techniques d’écriture ». Son OVNI lui trouve plus de 20 programmes sur Trainflix, dont un qui lui réécrit automatiquement sa bafouille puis lui explique les règles d’un article bien écrit pour les « I love it challenges ». Banco, ce sera le choix d’Abel en cette chaude - trop chaude - après-midi de juin…

La solution la plus efficace pour le prochain problème à résoudre

Science-fiction ? Non. Les équipes d’ABILWAYS sont intimement convaincues que l’apprenant de demain ne se formera plus a priori. Il souhaitera, en fonction de ses besoins ou envies, trouver la solution apprenante la plus efficace pour le prochain problème à résoudre de l’après-midi. Celle qui lui fera vivre une expérience, lui résoudra ses problèmes immédiats et, le cas échéant (s’il lui reste encore un peu de temps), lui permettra de comprendre les règles et méthodes qui ont sous-tendu la résolution de son problème.

Pour arriver à cela, les contenus apprenants devront être disponibles sur le support préféré de chacun. Abel optera pour son OVNI ; d’autres préféreront leur objet connecté fétiche ; d’autres encore voudront recevoir le protocole de résolution de problème directement sur leur programme sous-cutané intégré, même s’il y a toujours un risque de piratage de leur ADN personnel…

Projetons-nous à nouveau en 2028.

Depuis 10 ans, beaucoup de fournisseurs de contenus apprenants ont cherché la bonne formule, celle qui satisfait des utilisateurs de plus en plus pressés et exigeants. Seuls les fournisseurs ayant assemblé des solutions multiples ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Pourquoi ? Chaque organisme de formation vantait à l’époque les mérites de ses solutions alors que les besoins de leurs clients nécessitaient de coupler plusieurs modalités, pas toujours techniquement compatibles entre elles d’ailleurs... Prenez la réalité virtuelle par exemple. Tant qu’il était nécessaire de s’équiper de casques individuels, la VR est restée somme toute confidentielle. Quand nous avons pu la proposer sur tout support collectif ou individuel, y compris les PSG (Personal Smart Glasses) et la coupler aux SOLD (Select OnLine Datas), l’adoption de cette solution a littéralement explosé !

Le futur du learning appartient aux solutions hybrides

Le futur du learning appartient aux solutions hybrides qui permettront aux apprenants de demain de vivre des expériences utiles, fun et inspirantes. La formation digitalisée qui poursuit le rêve utopique d’une pédagogie universelle semble mort-née ; l’approche multimodale qui permet à chacun de cultiver sa singularité peut nourrir quelques espoirs.

Pour pousser plus loin la discussion, retrouvez-nous sur le salon Learning Technologies des 30 et 31 janvier à la Porte de Versailles.

Fabrice DaverioDirecteur learning services, ABILWAYS

Agenda ABILWAYS : Learning Technologies 

Partager

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.